Vous êtes sur la plateforme d’écriture. Pour accéder à la boutique cliquez ici Aller sur la boutique

BRAINSTORMING

PARTAGER

Brainstorming 



(Le brainstorming : technique de recherche d'idées spontanées) 



 



Balance ton thème : dimanche 



Et associe : réveil lit café gueule de bois 2 ou 3 gros titres des mots et du tapage



 



 



Dimanche matin.  



Réveil qui sonne. T’éteins.  



Tu émerges 2h plus tard.  



 



T’as la gueule de bois. Tu t’en fiches tu quittes pas le lit. Et tu le quitteras pas de la journée. T’assumes tu procrastines. La voix démange tu te lèves juste prendre un café que tu renverseras c’est sûr.



Tu encombres le lit.  



D'ordinaire t’as la tête encore pleine de rêves au réveil ; là t’avais trop bu t’as juste dormi. Alors tu les inventes ces rêves histoire de combler les heures un temps. Tu ricoches tu te dis pourquoi pas. 



Et puis  



t’as le voisin  



qui frappe 



t'es couchée 



en pyjama 



 et tu sais 



déjà 



il te parle  



de ta haie qu’est pas taillée 



 Il vient 2 - voire 3 - fois par an. Aujourd’hui c’est juste pas possible.  



 



Alors tu ricoches. Image spirale galaxique massive par quelle symétrie j’ai une gueule d’en-fer. Pas biffés. Pas toléré. D’habits mal agencés. Invente un chemin vocal. Tu n’écoutes pas  



et pourtant je parle plus bas. Début d’émotions. Fausse récup sang bref rencontre soudaine du factice et du bruit de glotte. Tu t’appuies et sur elle tu butes 



 



École libre.  



 



Tu récites le je vous salue marie. Et tu danses avec 2 élèves sur je marche seul de goldmann. Quand c’est pas un remake des cocos girls. Les mots reviennent sans savoir comment les écrire. Tu n’as pas de petite culotte sous ta jupe. Chaque matin il te l’a fait ôter. Il récite son cours et laisse tomber son crayon. Et ses yeux entre tes cuisses de gamine. T’as pas 11 ans. Surtout ne dis rien à tes parents. Et puis le maître, il t’apprend sous son bureau. Ces choses bizarres, pas agréables et parfois qui font mal. Et toi tu répètes comme il t’a demandé derrière avec des gosses qu’il a choisis. Dans une drôle de cour avec des cases. Dans des toilettes. Sous le regard des grands. 



 



C’est ce type d’histoires cachées derrière les gros titres.  



Des gros titres qui te déglinguent.  



Et t’as la gueule de bois. 



Le coeur qui cogne.



Tu sais pourquoi. 



Tapage.



Des maux qui se répètent.



Tu ricoches.  



Déconnexion.



 



"Dans notre milieu, dans ma famille, la foi n'était qu'un nom d'apparat pour la douce liberté française ; on m'avait baptisé comme tant d'autres, pour préserver mon indépendance" Les mots Jean-Paul Sartre



 


Publié le 08/11/2021 / 12 lectures
Commentaires
Publié le 09/11/2021
Et tu danses avec 2 élèves sur je marche seul de goldmann et voilà.... ver d'oreille pour la journée...
Publié le 09/11/2021
Ces mélodies ont les odeurs de "madeleine de Proust" :)
Publié le 09/11/2021
J'aime cette idée de ricocher par la pensée. Un brainstorming incroyable sur fond de gueule de bois. Une production tumultueuse qui bouscule et heurte, sans ambage. Percutant. Bravo Allégoria.
Publié le 10/11/2021
Ce sujet n'est pas simple à aborder ; je craignais que l'angle du brainstorming ne le rende surfait. Vous me rassurez un peu :)
Publié le 09/11/2021
Et ça frappe bien aussi, et ça sonne bien aussi... J'aime le rythme, j'aime les blancs, j'aime le blanc de "école libre" à "et tu récites un je vous salue marie". J'aime la citation de Sartre qui colle parfaitement
Publié le 10/11/2021
J'aime le titre que vous avez donné à ce commentaire. Et j'aime aussi les points que vous avez relevés : ils ont mis le doigt sur une partie des petites choses recherchées dans l'écriture du texte :)
Connectez-vous pour répondre