Vous êtes sur la plateforme d’écriture. Pour accéder à la boutique cliquez ici Aller sur la boutique

Léo

Auteur et lecteur

Son profil Ses textes publiés Ses textes favoris Ses livres publiés Ses livres chroniqués Ses abonnements Ses
abonnés
Suivre Léo

Biographie

Durant des années j’ai essayé de mettre des mots sur mes mots, avec grand mal, jusqu’à ce que je découvre une lettre de Lautréamont à l’éditeur Verbroeckhoven (le 23 octobre 1869) :

« J’ai chanté le mal comme ont fait Mickiewicz (sic), Byron, Milton, Southey, A. de Musset, Baudelaire, etc. Naturellement, j’ai un peu exagéré le diapason pour faire du nouveau dans le sens de cette littérature sublime qui ne chante le désespoir que pour opprimer le lecteur, et lui faire désirer le bien comme remède. »

C’est cette même volonté, avec nos maux du 21ème siècle qui m’anime et m’exalte. Dépeindre les fonds abyssaux pour encourager la mise en lumière de nos lueurs fragiles. Je me construis et m’émancipe de la chape de la cruelle ignorance. Aux rythmes de mes jours, aux rendus de mes nuits, à la beauté de vos émotions, à ma révolution en marche, je vous souhaite de passer d’agréables moments en ma compagnie.

Date d'anniversaire : 30 Juillet

Ses textes publiés

La fillette aux éclats de vers

Ce texte est un hommage en pensées à Gisèle Prévoteau, auteure et amie partie trop tôt.  La fillette aux éclats de vers La fillette aux éclats de vers, ne gravera plus l’écorce d…

Pirouette, cacahuète.

Ses paupières se ferment. A la façon des rideaux de fer, elles annoncent la fin de son rêve. Devanture en berne, inéluctablement. Des gens pressés, un bus à prendre, ne pas être en…

A la recherche de la femme idéale

Jamais travail précaire n’avait été aussi élitiste. À tel point que je dus amputer de beaucoup mon curriculum vitae pour parvenir enfin à un rendez-vous d’embauche. Exit mes Master…

Un nouveau jour

Gaïa se redressa et se cala du mieux possible dans ses oreillers qu’elle s’efforça de bien disposer dans son dos. Cela faisait plusieurs décennies qu’elle était alitée, et ces dern…

Fleur de bitume

À l’ombre d’un regret. Quelque part entre chien et nuit. L’intention ferme de me déserter une fois de plus, me livrer aux aboiements crépusculaires. Un banc, ma posture. Mon litron…

L'orage et la marguerite

Le jeune orage colportait sa foudre à la surface de la Terre afin de se conforter dans l’asservissement total de ses habitants. À chacune de ses colères, les hommes se réfugiaient…

Les monstres naissent dans les cendres de l’enfance

Il fendit l’air moite de sa main mi-close, pour serrer la mienne. Une main recroquevillée. La preuve même qu’il était venu à moi pour entendre ma confession, dût-il me l’arracher. …

Ses textes favoris


L’écho d’un ailleurs peint au reflet d’un soleil.

Ton royaume, rêverie où je demeure Feuilletant, aux couleurs déployées d'un ailleurs, Les images enchaînées où se dévoile La fraîcheur d'un charme dont le cœur se voile. Illuminé …

Comme... dégoupillé (extrait ambre gris à paraître en mai prochain)

Je savais qu’Ana était en couple, elle me l’avait fait comprendre. Elle avait également sous-entendu qu’elle aimait son compagnon, mais ses yeux disaient le contraire. Alors, bien …

Les Voiles Obscures

               Depuis la perte de Sarah, je naviguais dans ces voiles obscures d’où s’échappent en murmures, depuis le fond des âges, l’histoire des hommes esseulés et de leurs bl…

L'annonce

Devant mes yeux, un grand lapin blanc se trémousse et chante « Diane de Poitiers ». Il y a deux ans passés, il chantait aussi mais c'était à Lille. Nous avions quatre billets. Nous…

La nouvelle (suite de l'annonce)

La nouvelle   Nora m'a dit que Rose, n'avait que des blessures légères, qu'elle avait été hospitalilsée au CHR de Namur après s'être jetée sous les roues d'un train de marchandis…

PERSONN-AGE

Un petit bonhomme qui se trouvait là sans trop savoir pourquoi. On l’écoutait. Yeux goguenards, au milieu d’impressions bizarres. Quelques heures à discuter.  Puis, sur les quais,…

le défi

Armelle. Populaire. Belle. Extrêmement belle ! Des cheveux ondulés bruns qui encadrent un visage fin, un teint pâle, maquillé soigneusement : paupières prunes pour faire ressortir …

Et elle -

Tu traverses la cour. Tu pousses la porte. Un bar sur côté gauche. Des fauteuils rouges. Plus loin la réception - hôtel réputé branché. C’est clair tu t’en moques. Récupérer chambr…

Jour d'école

Un jour d’école Saut du lit  Petit dej  Toilette  Vêtements  Queue de cheval  Sac au dos Lou est prête  Départ à pied avec maman. Le “je” du récit.     Attroupement devant…

Chambre 404 NOT FOUND

« Quelle déception finalement que ce Paradis des Glycines » maugréa intérieurement la nouvelle pensionnaire, tout en regardant depuis les baies vitrées de sa nouvelle chambre la pe…

POP COLLECTION

  Je veux une vie dangereuse où il n’est jamais trop tard, une de ces vies qui ne dorment jamais, je veux une vie, je la veux pleine de de galères !                      …

Comme un Lego

Comme un lego     C’est un amas de poutres d’acier, d’échelles  et de silhouettes en équilibre. Du manœuvre au contremaître, tous exécutent mille gestes sous le soleil, dans l…

En 2060

Elle a un rire d’ogre affamé. S’en excuse à chaque fois qu’il explose. Elle ne s’habitue pas à l’idée de vieillir et préfère penser qu’elle n’en finit pas de grandir. Se protège de…

Correspondances

J’avais à peine six ans lorsque pour la première fois, j’interceptai le courrier de ma mère. Debout derrière l’écritoire dont la tablette me sciait le bas du menton, j’observais so…

Ses livres publiés

Ses livres chroniqués

"Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" - Harper Lee

Un livre sur les droits humains du point de vue d'une fillette dégourdie. C'est avec habileté qu'Harper Lee s'appuie sur l'innocence et le bon sens de l'enfance pour dénoncer la méchanceté et la lâcheté des adultes dans la période difficile qu'est la grande dépression. Il suffit d'un seul livre pour entrer dans la postérité de la littérature, et c'est ce qu'a fait Harper Lee. Brillant et incontournable.