A. E Myriam

Auteur et lecteur

Son profil Ses textes publiés Ses textes favoris Ses livres publiés Ses livres chroniqués Ses abonnements Ses
abonnés
Suivre A. E Myriam

Biographie

Joueuse de mots et collectionneuses d'histoires amusantes.

Toujours en quête de nouvelles rencontres sur les rayonnages, sur un livre audio ou une Kobo: tous les moyens sont bons.  

Actuellement, je relis beaucoup d'ouvrages classiques et d'autres nouveaux pour comprendre ce qui plait dans ces nouveautés.

Peu portée sur le genre romance voire pas du tout. 

Dernière lecture: Roberto Aljamo, Les Fous de Palerme. J'aime les histoires aux personnages absurdes. 

 

 

 

Date d'anniversaire : 17 Avril

Ses textes publiés

L'été d'avant : la vérité sur Sara Ventura

  Sara s’imaginait le visage renfrogné de Salvatore alors qu’elle contemplait les yeux rieurs de ses amies. En revoyant l’image du vieil homme, elle s’absentait de sa propre soirée comme si elle s’enterrait déjà chez sa famille du Sud. Après une sem…

À la veille de sa mort, le doyen de la région se confie au journal V*** F****

Centenaire   Maurice Leverrier, vous fêtez vos cent ans en même temps que l’anniversaire du débarquement de Normandie, vous êtes le nouveau « doyen » de Normandie 2034 : vos impressions ? Fêter son anniversaire en grande pompe ou bien dans une co…

Une aventure d'Hélène: la pêche miraculeuse

« Oh, mais vous savez, il y a tellement d’hommes… » affirmait Hélène en riant aux éclats à l’époque où elle s’amusait en société. Naguère, elle captait l’attention masculine avec l’aisance d’une séductrice de haut niveau. Malgré les années qui filaie…

Bain de forêt

Virginie paressait dans une chaise longue, les yeux mi-clos derrière des lunettes de soleil, un chapeau de paille fixé sur sa tête. Une précaution bien inutile pensa-t-elle soudain. Sous son cerisier filtraient à peine quelques tâches de lumière dans…

Paris-Plage

   « Paris-Plage ». Hélène trouva l’idée parfaitement ridicule dès qu’elle entendit parler du projet. Existe-t-il un lieu plus désert que Paris en plein mois d’Août ? Quelle idée d’y installer une plage ! Je peux bien marcher un kilomètre seule face…

Sphinx - Une histoire du Sunset Palace

La première fois que j’ai croisé Lucie, c’était au Sunset Palace. Les discothèques ne me plaisaient pas mais videur de boîte restait le seul job étudiant compatible avec des études prolongées : étudiant en D.E.A de philosophie le jour, videur au Suns…

Victime de la mode

Quelques mois avant l’été, Alexandra scruta avec indécision deux robes. Elle tenait dans sa main un cintre avec une robe rose à ruchés et une autre noire plus habillée. Elle s’imaginait devoir refaire sa garde-robe car elle avait grossi des seins. El…

PREMIÈRE FOIS

TOM était un jeune homme blond d’environ dix-sept ans que les filles du siècle précédent n’auraient pas rougi de nommer « sexy ». Depuis peu, il plaisait à LÉA. Quand il se réveilla ce samedi-là, il venait de rêver à sa prochaine promenade dans la Ro…

Cas Astriate: une réponse circonstanciée au juge

Monsieur Le Juge d’Application des Peines du TGI d’I PAGINATION,   Avec douleur je prends connaissance des états d’âme qui animent toute notre communauté au sujet du cas « Astriate ».  Avant toute chose, un homicide même involontaire m’apparaît to…

UNE BECANE FATALE

Le peu de lumière qui me parvient à travers la lucarne, je l’appelle le rayon. Au bout de douze ans, je ne demande pas la liberté : le rayon, l’encre et les feuilles me suffisent. Parfois il faut changer quelques petits rouages dans ma bécane mais l…

lettre au procureur

Monsieur Le Procureur,  Cette lettre est une demande de remise en liberté conditionnelle.  Le temps a passé et j’ai fini par demander un papier et un stylo. Il paraît que c’est le recours légal et que j’aurais même dû le faire avant. Douze ans, c’e…

RITOURNELLE

Ville bleue, Ville bleue, Ville bleue, bleue, bleue Bleu du ciel, bleu du ciel, bleu du ciel, ciel, ciel, Ciel de lit, ciel de lit, ciel de lit, lit, lit,  Lit d’amour, lit d’amour, lit d’amour, mour, mour,  Mourre de jeu, jeu de mourre, jeu de m…

Lipogramme sans « p » rise de (p) oids.

SANS OUBLIER UN GRAMME La ménagère file à la salle chaque midi Sans oublier un gramme, elle lève les défis Rosario est son Dieu, il erradique ses fleurs, Roi sublime du Hit Fit, il sourit de douleur, Il défie le confort, il endure dans l’effort,…

Chambre 404 NOT FOUND

« Quelle déception finalement que ce Paradis des Glycines » maugréa intérieurement la nouvelle pensionnaire, tout en regardant depuis les baies vitrées de sa nouvelle chambre la pelouse assoiffée par le mois d’août. Le service d’hôtellerie était pour…

POP COLLECTION

  Je veux une vie dangereuse où il n’est jamais trop tard, une de ces vies qui ne dorment jamais, je veux une vie, je la veux pleine de de galères !                        Une vie dangereuse, Vasco Rossi.    Il serait téméraire d’écr…

Vous par un autre - Portrait de l'orthophoniste en informatrice malgré elle

PORTRAIT DE L’ORTHOPHONISTE EN INFORMATRICE MALGRÉ ELLE « Eh bien, j’ai souvent vu un chat sans un sourire, pensa Alice mais un sourire sans chat est le plus curieux ! ».  - Lewis Caroll, Alice au Pays des Merveilles Quand j’ai pris mes fonctions…

Ses textes favoris


Sortilège du soufre

Frileusement posé sous une ombre de pin Le ciel gomme la mer tapie au fond du sable D’où parfois les remous d’un parfum redoutable Plissent un éventail au visage poupin.   Des cigales en feu sur un bout de lopin Grignotent le silence à la …

Beauté d'un rêve

Il s'élève des couleurs où jubilent, confuses Les senteurs d'un chemin, sous les voiles de la muse Labourant mon cœur, heureux d'un envol qui reluit D'étoiles déroulant une fraîcheur qui séduit Au cœur de l'ivresse dont se voile mon délire Mon cœur,…

Adagio cantabile

Au cœur d’une fontaine où tremble un épi d’orge Des écailles de rouille embrouillent l’écheveau D’une source rongeant les lèvres d’un claveau Sculpté dans une étoile à l’opulente gorge.   Le chant assourdissant d’une lointaine forge Roule…

Palatiale beauté

Sous un masque de cendre orné d’un bout de ciel Le visage d’un ange aux couleurs de la neige Envahit l’univers avec ce privilège Qu’ont les enfants rêveurs qui boivent l’arc-en-ciel.   Des grappes de soleil et des saveurs de miel Coulent sur u…

Eridan

Sous la tiare d’or d’un nuage en ivoire Le visage du soir assoupi sur un banc Se mêle au reflet cru de la mer en turban Que des fleurs de soleil tirent d’une écritoire.   Des lianes de soie en couvrant la mémoire Déroulent leur poison sur les b…

Métro

Station Raspail, toujours et encore des inconnus en foule sur ce quai, amas faussement tranquille avant la ruée. Un bruit sourd, un souffle d’air et les portes s’ouvrent en un claquement sec. J’hésite un court instant à entrer ; tant de corps entass…

Rouleaux de moire

En attachant la nuit aux branches de l’ivoire Une étoile de sel chasse vers l’horizon La lumière d’un jour sans aucune raison Comme un chien échappé d’une paisible foire.   Les âmes des défunts errant au purgatoire Tissent des bouts de sang tir…

Pyramide d’insectes

Dans un désert de sable où danse la banquise Un rapace affamé couvre de son vol lent Les dunes en ivoire et leurs secret relent D’un brouillard de ciel pur à la douceur exquise.   Des vaisseaux en dérive dont la perte est acquise Sombrent au fo…

Les Confins

Je n’ai pas fermé à clé mon appartement. Un message s’affiche sur la porte d’entrée : « Absent jusqu’à jeudi soir ». Si quelqu’un m’y cherche, après, il trouvera la lettre dans l’enveloppe posée sur mon lit impeccablement fait dans des lieux impeccab…

Aux basses rives du Styx

  Sous un immense parapluie à la toile fusée, un homme, vêtu d’un long manteau noir, marche allégrement dans une rue sombre de la ville, rabougrie par une pluie soutenue, grise et froide.  Les rares passants…

LA VESTE

  Ce matin- là, Il pleuvait des gouttes de soleil, Des oiseaux-loups avaient planté leurs crocs dans le ciel. Une vengeance, un défi, personne n’aurait pu dire Comment les hommes auraient pu éviter le pire. il y avait bien eu une première alerte…

Les monstres naissent dans les cendres de l’enfance

Il fendit l’air moite de sa main mi-close, pour serrer la mienne. Une main recroquevillée. La preuve même qu’il était venu à moi pour entendre ma confession, dût-il me l’arracher. Je plaquai ma paume contre la sienne. Je serrai fort. Mais il ne sembl…

Ses livres publiés

Ses livres chroniqués